Ce poster a été publié à l'origine sur ce site

La saison touristique s’annonce achalandée en Gaspésie encore cette année et la Ville de Gaspé a décidé de modifier sa règlementation sur le camping pour éviter à tout prix que les débordements de l’année dernière ne se reproduisent.

«En 2020 il n’y avait aucune gestion, aucun encadrement, on a vu ce que ç’a donné. C’est pour ça qu’on est arrivé avec quelque chose qui est très précis et qui vient dire:  »pas de camping sur les plages à l’été 2021 »», a indiqué le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Ainsi, lundi soir, le conseil municipal de Gaspé a présenté sa nouvelle règlementation sur le camping. Un règlement qui ne laisse aucune place à l’interprétation.

«Les territoires sont fragiles, ils ont beaucoup souffert l’année passée, donc on veut protéger notre territoire», a expliqué le maire.

Ce sera donc interdit de passer la nuit sur les plages de la municipalité ou dans tout autre lieu public que ce soit avec un véhicule, une tente ou «avec tout autre moyen».

«On va embaucher des agents de sécurité, on va donner mandat à la Sûreté du Québec d’appliquer la règlementation municipale avec les pouvoirs de gestion que l’on a obtenus», a précisé le maire.

Si des campeurs contreviennent à la règlementation, ils s’exposeront à des amendes pouvant aller de 200$ à 2000$ en cas de récidive.

Lorsque les campings locaux seront au maximum de leur capacité, un camping de débordement sera mis à la disposition des campeurs qui n’ont pas de réservation.

«On le fait de cette façon-là cette année et sur le plus long terme on est ouvert à la cogestion, à plein de projets, mais on traversera le pont quand on sera rendu à la rivière pour l’instant on devait agir en mode urgence», a ajouté le maire.

Ainsi le maire assure que le camping sauvage n’est pas banni du territoire de Gaspé pour toujours, mais il veut toutefois se laisser le temps de le structurer pour ne plus jamais revivre la situation de l’été 2020.

  • Écoutez l’entrevue avec le maire de Gaspé Daniel Côté sur QUB radio :